Politique de la ville

Qu'est-ce que la politique de la ville ?

 

La politique de la ville est le nom donné à une politique de requalification urbaine appliquée à des quartiers défavorisés.
Chaque quartier de Saint-Quentin est unique, avec son histoire, ses particularités, ses atouts ou ses faiblesses. Mais certains demandent une attention particulière et des moyens supplémentaires.
Voilà pourquoi depuis 1990, la Communauté d’Agglomération et ses partenaires, dont la Ville de Saint-Quentin, travaillent ensemble et en partenariat avec les associations et les habitants des quartiers de la géographie prioritaire au travers de plusieurs programmes et dispositifs.

Les actions partenariales portent sur :

  • l’éducation et les accès aux savoirs de base,
  • l’emploi et le développement économique,
  • l’habitat et le logement,
  • la santé et l’accès aux soins,
  • le développement économique,
  • la culture et l’expression artistique
  • la prévention de la délinquance,
  • le lien social et la citoyenneté,
  • la lutte contre les discriminations.


Habitat et logement : programme de rénovation urbaine « Nos quartiers bougent »

La Communauté d’Agglomération et la Ville de Saint-Quentin ont établi avec leurs partenaires un Programme de Rénovation Urbaine (PRU) qui a été déposé auprès de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU). Il porte sur plusieurs quartiers sur lesquels un projet urbain a été établi afin de changer en profondeur leur image et d’œuvrer pour une amélioration significative de la vie de leurs habitants :

  • de renouveler l’offre de logements dans ces quartiers,
  • d’ouvrir ces quartiers sur la ville,
  • d’améliorer l’aménagement et la rénovation de ces quartiers.


Après cinq années de mise en œuvre, le PRU a atteint la plupart de ses objectifs. Il a changé profondément le visage de Saint-Quentin et modernisé l’image des quartiers.

Le PRU, c’est :

  • 516 logements construits,
  • 502 logements démolis,
  • 924 logements réhabilités,
  • 138 millions d’euros investis,
  • 52 opérations conventionnées avec l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine.


Ce vaste chantier se poursuivra jusqu’en 2015.


Un contrat urbain de cohésion sociale (CUCS)

Le CUCS formalise l’engagement de la Communauté d’Agglomération, la Ville, l’Etat et le Département.
Il définit le projet urbain et social pour réduire les écarts de développement entre les quartiers prioritaires et les autres. Il vise une meilleure intégration de ces territoires et de leurs habitants.
La Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin dispose actuellement d’un CUCS qui a permis en 2012 à 4 300 personnes de bénéficier de 263 interventions subventionnées à ce titre sur le Saint-Quentinois.

Habitat et logement : programme de requalification des quartiers anciens dégradés « Le Faubourg d’Isle en devenir »

Le « Faubourg d’Isle en devenir » est un programme ambitieux qui a pour objectif de redonner toute son attractivité à ce quartier situé au cœur de la ville. Il s’insère dans le projet de dynamisation de Saint-Quentin.
Dans les six années à venir (2011-2017), différentes actions vont être mises en œuvre pour revaloriser les logements, créer de nouveaux équipements de services, dynamiser le commerce, au bénéfice de tous. Ce projet renforcera la qualité de vie, tout en garantissant le maintien des habitants actuels dans leur quartier du Faubourg d’Isle.

Avec ce programme de plus de 23 millions d’euros d’investissement, le Faubourg d’Isle prépare sa mutation pour devenir demain un quartier encore plus accueillant.

Une opération programmée d’amélioration de l’habitat a été mise en œuvre en parallèle. Ce dispositif permet à des propriétaires occupants ou bailleurs de bénéficier de subventions pour rénover leurs appartements et maisons, 150 logements seront concernés.

Le bailleur social Habitat Saint-Quentinois réalisera plusieurs opérations de réhabilitation et de construction pour renforcer le parc de logements locatifs et maintenir dans le quartier les populations qui y résident actuellement. Ce programme portera sur une soixantaine de logements.

En compléments, la Communauté d’Agglomération et la Ville de Saint-Quentin travailleront à la création de nouveaux équipements de services à la population :

  • Un nouveau pôle de services dédiés aux habitants et aux étudiants du quartier sera réalisé en entrée de quartier.
  • Un centre communal d’animation de quartier sera créé pour remplacer l’actuelle salle des fêtes Charles de Foucauld devenue trop vétuste, pour accueillir de nouveaux équipements culturels de proximité et un centre social.
  • De nouveaux espaces verts seront aménagés afin d’aérer ce quartier.
  • De nouvelles places de stationnement seront créées.


De plus, un observatoire du commerce aura en charge le suivi de l’évolution commerciale et des actions seront menées pour accompagner les mutations et renforcer le commerce de proximité.

La Maison de projets
36 rue du Général Leclerc - 02100 Saint-Quentin
Tél : 0 800 00 22 23 (numéro vert)
Ouverture les mardis et mercredis de 10h à 12h30.



Emploi et développement économique : dispositif de zone franche urbaine


Parmi les zones urbaines sensibles à l’échelle nationale, certaines, comme la ZUS du Vermandois ont été qualifiées de zones franches urbaines (ZFU). Le dispositif des ZFU a été instauré en 1996.
Objectif : développer et diversifier l’activité économique, créer de la mixité sociale et urbaine, créer des emplois en faveur des habitants.
Les entreprises implantées ou devant s'implanter dans ces quartiers bénéficient d'un dispositif d'exonérations de charges fiscales et sociales durant cinq ans.
Les ZFU, créées à l'origine pour cinq ans, ont été prolongées jusqu'au 31 décembre 2011, puis reconduites jusqu'au 31 décembre 2014.

L’Agglomération de Saint-Quentin compte 1 zone franche urbaine : la « ZFU du Vermandois » (Vermand-Fayet-Artois-Champagne) qui s’étend sur une superficie de 260 hectares et regroupe près de 10 000 habitants.

Bilan synthétique de la ZFU

 

Les exonérations de charges fiscales et sociales de la ZFU à destination des entreprises de moins de 50 salariés n’appartenant pas à un Groupe, ont déjà permis de doubler le nombre d’entreprises implantées : 733 entreprises au 1er janvier 2011 contre 342 initialement.


2 550 emplois (hors centre hospitalier) ont été créés au sein de la ZFU depuis 1997 (créations ou transferts d’activités). Pour le centre hospitalier, ce sont environ 500 emplois qui ont été créés.

Depuis que cette zone est classée en ZFU, plus de 305 millions d’investissements publics y ont été réalisés, ce qui représente environ 3.050 emplois induits dans les entreprises sur l’ensemble de la période.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ZFU a permis la mise en place d’un dispositif complet en faveur de l’innovation et de l’accueil des entreprises : une pépinière d’entreprises (l’espace Cré@tis), un incubateur dédié au Cloud Computing (Le Garage) et un hôtel d’entreprise (Le Sillage).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le territoire de la ZFU a également vu la démolition complète des anciennes cités Artois et Champagne insalubres et reconstruction de logements en amont du PRU ainsi que la démolition de 230 logements sociaux et la construction (achevée ou en cours) de 363 logements sociaux dans le cadre du PRU.

En complément, de nouvelles entrées de quartiers (ZUS Vermandois, site Charcot, Chaussée Romaine…) ainsi que des travaux de requalification de voiries (20 km de voirie et 18 km de trottoirs rénovés) avec création de nouvelles liaisons piétonnes ont été réalisés.



Emploi et développement économique : actions en faveur de l’emploi et de l’insertion professionnelle

Au travers de sa politique de la Ville, la Communauté d’Agglomération mène des actions qui participent à renforcer l'employabilité des demandeurs d'emploi, qu'il s'agisse d´actions favorisant l'accès à l'entreprise, d'actions permettant de lever des freins à l'emploi tels que la mobilité ou l'accès aux nouvelles technologies.

La Communauté d’Agglomération est également fortement impliquée dans l'accompagnement à l'emploi par l'intermédiaire de la Maison de l'Emploi et de la Formation du Saint-Quentinois ainsi que du Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi (PLIE).






Education et accès aux savoirs de base : programme de réussite éducative

Le Programme de Réussite Educative (PRE) est un dispositif conventionnel passé entre la Ville de Saint-Quentin et l'Etat en faveur des enfants et des adolescents présentant des signes de fragilité et vivant dans des quartiers prioritaires. La Communauté d’Agglomération est un partenaire du dispositif qui a été initié dans le cadre du plan de cohésion sociale de 2005.

Ce dispositif vise à donner leur chance aux enfants et adolescents âgés de 2 à 16 ans ne bénéficiant pas d’un environnement social, familial et culturel favorable à leur réussite… Il sert à accompagner dès la petite enfance des enfants et des adolescents présentant des signes de fragilité et de retard scolaire en cherchant à prendre en compte à la fois la globalité de leur environnement et leur singularité.

Le dispositif propose un accompagnement individualisé et inscrit dans une durée sous la forme de parcours personnalisés en impliquant les parents tout au long de la démarche.
Des actions collectives innovantes ont également été mises en place comme les clubs « Coup de Pouce CLÉ » et l’action « Et le collège dans tout ça ».

Prévention de la délinquance : outil intercommunal de prévention et de sécurité

L’objectif de ce volet de la politique de la ville est de soutenir et promouvoir les actions qui favorisent la citoyenneté et l’implication sociale des jeunes, coordonner les acteurs participants à la prévention de la délinquance et faciliter les relations entre les différents partenaires concernés.

Le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) est l’instance politique de validation et de programmation des actions de sécurité et de prévention mises en œuvre sur le territoire de l’agglomération.